Conseil régional de la Formation
Carrefour de la formation
des agents des pouvoirs locaux en Wallonie
Wallonie
Retour sur la Conférence 'Quelles compétences mobilisables dans les pouvoirs locaux ?'

Fidèle à la tradition, le CRF était présent au Salon Municipalia au WEX à Marche-en-Famenne, ces jeudi 31 septembre et vendredi 1er octobre 2021. Une édition placée sous le signe de la transformation et des compétences.

La pandémie de la COVID 19, les conséquences des inondations qui impliquent la nécessaire reconstruction de la Wallonie et les transformations liées à la digitalisation qui se profilent à court terme, nous interpellent tous quant aux compétences qui devront être mobilisées à l’avenir et ce tous secteurs confondus. Comment appréhender les impacts de cette transformation digitale et en devenir acteur ? Quels métiers seront impactés ? Comment transposer ces transitions en opportunité ? 

Le secteur public local n'échappe pas à cette nécessaire réflexion. C’est pourquoi le CRF a profité du Salon Municipalia pour débattre la question à l’occasion d’une conférence intitulée : ‘Quelles compétences mobilisables dans les pouvoirs locaux ?’ en présence de Jean-Marc Dupont, Président du CRF et Bourgmestre de Frameries et de Raymonde Yerna, Administratrice générale de l’IFAPME. Un échange passionnant avec les représentants des pouvoirs locaux autour des besoins en compétences dans le secteur.

« Donner du sens aux formations »

Pour Jean-Marc Dupont, si la notion de ‘compétences’ s’est aujourd’hui imposée comme centrale au sein des organisations locales, la question principale à se poser est de savoir comment exploiter au mieux les qualités des membres du personnel et comment être plus efficace et performant, tout en répondant aux besoins des concitoyens ?

Face à l’évolution des techniques, des législations et de la rapidité des transformations, la formation doit guider l'amélioration des systèmes de gouvernance locale. Elle est selon lui devenu l’outil le plus adéquat pour répondre à cette problématique de l’efficacité. La formation professionnelle doit aujourd’hui être considérée comme un investissement de grande importance dans le but de négocier au mieux ces virages ou encore, comme un jalon essentiel d’une dynamique performante de gestion des ressources humaines.

Ainsi, l’accompagnement dans cette évolution des compétences des agents devient essentiel pour pouvoir disposer de travailleurs opérationnels et performants face à ces nouveaux objectifs et nouveaux outils numériques. Selon Jean-Marc Dupont, cet accompagnement est un enjeu crucial pour nos structures, ce qui nécessite un éveil permanent de la part des acteurs du monde local.  

Toutefois, le développement d’une approche par compétences au sein des pouvoirs locaux ne pourra se faire sans une réelle prise en compte de l’importance de la gestion des ressources humaines dans les politiques wallonnes.

La formation en alternance en réponse à la pénurie de main-d’œuvre

Dans une vision constructive, Raymonde Yerna est venue ensuite présenter quelques outils efficaces à disposition des pouvoirs locaux afin de leur permettre de rencontrer ces besoins en compétences, à l’image du dispositif de l’alternance. « La formation en alternance est une formation qui propose une réponse adaptée à une partie de la population, directement axée sur le concret », explique Yolande Yerna.

Conformément à la piste de réflexion évoquée par Jean-Marc Dupont, Yolande Yerna estime que face à la diminution du nombre de candidats pour certains métiers, les pouvoirs publics doivent renforcer l'attractivité du secteur au travers des valeurs et de la culture d’entreprise. Ils doivent également affirmer leur volonté de sensibilisation des candidats pour les attirer dans les métiers techniques et technologiques.

Adapter l’offre à la demande

Yolande Yerna de rappeler que le monde de la formation professionnelle n’échappe pas à ces transformations et ne peut donc pas passer à côté des nouveaux usages technologiques !

L’IFAPME a tenté de répondre à ces inévitables transformations à travers l’intégration des compétences numériques dans l’ensemble des référentiels de formations qui permettront de s’adapter aux compétences technologiques de demain.

Favoriser l’intelligence collective

Et parce que le CRF, aux côtés des organismes de formation depuis de nombreuses années, est soucieux de renforcer les synergies entre organismes de formations impliqués dans le développement des compétences dans les pouvoirs locaux et provinciaux, la conférence s’est clôturée par la présentation de la plateforme digitale TOBE (Training Organization Box Europe Eletctronic). A l’heure où les transformations liées à la digitalisation interpellent universellement, utiliser une plateforme commune pour échanger sur les approches non seulement de partenaires wallons mais aussi de différents pays européens s’avère une plus-value que le CRF a souhaité aborder largement.

Laure-Hélène, Chargée de projets au CRF a présenté toutes les facettes de ce nouvel espace collaboratif exclusivement dédié aux organismes de formations et acteurs œuvrant dans le domaine de l’éducation et de la formation des pouvoir locaux de différentes régions et/ou pays.

CRF

1, allée du stade communal - B-5100 Jambes

T +32(0) 81 32 71 06 - F +32 (0) 81 32 71 92

info@crf.wallonie.be

Wallonie
Tous droits réservés. Réalisé par Newcom avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2021