CRF
Carrefour de la formation
des agents des pouvoirs locaux en Wallonie
Wallonie

Les 25 ans du CRF : retour sur l'événement

Ce mardi 23 juin avait lieu le tout premier webinaire du Conseil régional de la Formation sur le thème de l’impact du numérique dans notre société et dans les organisations. Une manière innovante et originale d’amorcer cette 25ème année d’anniversaire ‘Odyssée d’une évolution des métiers de la fonction publique’. Une année de réflexion organisée en trois actes qui se clôturera le 23 juin 2021 lors de la journée mondiale de la fonction publique.

Ce webinaire, conçu de manière interactive et dynamique, a rassemblé près de 300 participants autour d’intervenants de qualité venus apporter leur éclairage sur les impacts de la digitalisation et sur l’adaptation nécessaire des administrations.

Retour sur ces deux heures de conférence instructives et dynamiques

Après une introduction par Monsieur Crijns, vice-président du CRF, la parole a été donnée à Monsieur Gilles Babinet, Digital Champion de la France auprès de la Commission européenne.

A travers une vision macro  et de manière nuancée, Gilles Babinet a présenté les principaux enjeux de la transformation numérique, le challenge qu’elle implique pour les administrations et la manière dont celles-ci peuvent aborder le plus efficacement possible cette révolution digitale.

Il a pour conviction que la nécessaire transformation digitale des administrations publiques implique une modification profonde des modes de gouvernance.

Selon lui, il est primordial pour les administrations de limiter la fracture numérique par la mise en place de bonnes pratiques, la nomination d’un champion digital ou encore, la mise en place d’un processus d’accompagnement.

Toutefois, au-delà d’aspects purement technologiques, l’humain doit, selon Gilles Babinet, rester au cœur des préoccupations, avec au centre de la démarche, l’usager.

France Burgy, directrice générale du Centre Nationale de la Fonction Publique Territoriale (France) a ensuite mené une large réflexion sur les enjeux de la transition numérique pour les collectivités territoriales, portant le débat autour des principales préoccupations du moment. Selon elle, le premier constat qui s’impose est que la transition numérique n’a pas été choisie par les administrations, elle s’est imposée à toutes les couches de l’administration ; avec en points de mire, les fractures numériques, les réticences et les inquiétudes communes, la démocratie participative ou encore, la lenteur d’adaptation des administrations et le clivage de plus en plus grand entre la sphère publique et privée.

Face à l'accélération technologique et aux nouveaux risques qu'elle fait émerger, France Burgy rejoint Gilles Babinet en pointant de réels enjeux de gouvernance, afin d’éviter la rupture numérique et de renforcer la cohésion sociale. Et de conclure, sur les pas de Gilles Babinet que l’humain doit rester au cœur du développement des ‘administrations numériques’ de demain.

Les points de vue de nos représentants politiques wallons

Ensuite, place à une table ronde réunissant Madame la Ministre Christie Morreale en charge de l’Emploi, de la Formation et de l’Action sociale et Monsieur le Ministre Pierre-Yves Dermagne en charge des Pouvoirs locaux et de la Ville autour de la question de l’opportunité de la transition numérique pour la Région wallonne ?

Le MinistreDermagne abonde dans le sens de ses prédécesseurs sur la manière dont cette révolution numérique est arrivée au sein de collectivités locales, sur le degré d’acceptation et sur la maîtrise de ces outils, ainsi que sur les craintes ou les résistances que cela génère et sur les changements que cela implique.

Pierre-Yves Dermagne plaide sans conteste en faveur d’un choc de simplification administrative.

La dématérialisation ne peut selon lui être vue comme une fin en soi mais elle implique la nécessité de repenser le processus administratif dans son ensemble ; Il ne suffit pas d’ajouter une charge digitale à une charge administrative déjà bien présente. Il y a une réelle volonté de la Wallonie d’avoir un processus de dématérialisation efficace lié à une modification du processus administratif.

La crise sanitaire nous y a aidés. Elle nous a permis de revoir les processus d’organisation du travail à avec un aplatissement des lignes hiérarchiques, avec une gestion par objectifs et par projets.

Face à cette évolution numérique le Gouvernement wallon s’engage à  soutenir les pouvoirs locaux à travers la mise en place de guichets uniques qui répondent à des demandes multiples par des réponses uniformisées ou encore à travers l’évolution des formations, avec une attention particulière accordée aux profils peu qualifiés.

Cette mutation numérique ne peut en effet avoir lieu sans prendre en compte l’impact de celle-ci sur les métiers de la fonction publique local et provinciale. La Ministre Morreale rappelle que si d’ici 2030, nous n’adaptons pas nos politiques, 580.000 emplois seront non pourvus et près de 180.000 emplois tendent à disparaître.

La volonté affirmée par la Ministre Morreale est de répondre au double enjeu de formation qualifiante continue des travailleurs et d’anticipation des évolutions des emplois impactés par l’arrivée du numérique de manière à rehausser les compétences de tout le monde.

Comment ? En intégrant un parcours de formations de compétences numériques, en collaboration avec les centres de compétences de Wallonie.

Le chantier législatif en faveur de la transformation digitale est effectivement très vaste. Pierre-Yves Dermagne a ainsi rappelé la nécessité d’attirer de nouveaux talents et de maintenir l’emploi, de rehausser les compétences des agents à la maîtrise des outils, de se concentrer sur les publics peu qualifiés et les formations professionalisantes, ou encore de revoir le contenu de certaines formations et la manière d’organiser les formations. Christiel Morreale insiste également sur la nécessité de fusionner l’ensemble des dispositifs, de les simplifier et de les rendre plus accessibles.

Les conclusions du CRF

Pour conclure, Pierre Petit a rappelé l’importance de la fonction publique locale au sein de la Wallonie mais aussi l’importance des relations internationales pour mener à bien divers projets.

Initialement, cette réflexion autour de la question du numérique devait se tenir sur 3 jours en présentiel. La crise sanitaire actuelle en a décidé autrement. Qu’à cela ne tienne, le CRF garde le cap et souhaite traiter ce sujet en 3 moments.

Le premier acte est le webinaire de ce mardi 23 juin. L’objectif du jour était d’ouvrir les yeux sur l’impact du numérique sur nos sociétés et nos organisations de manière générale.

Le 2ème acte fait en partenariat avec NUMERIA (coordination des 5 centres de compétences TIC du FOREM), permettra d’aborder la technologie de manière concrète et pragmatique. A partir d’ateliers ludiques, il s’agira de donner un aperçu des technologies qui sont déjà mises en place (poubelles connectées, utilisation des données, …).

Enfin, le 3ème acte s’intéressera à la manière dont il faut aborder les nouvelles compétences au regard de cette transition numérique.

Vous l’aurez compris, nous vous donnerons bientôt rendez-vous pour poursuivre ensemble la réflexion

En attendant, restez connectés, le CRF reste à vos côtés sur les réseaux sociaux ! 

 

Revoir l'événement

Webinaire : l'impact du numérique sur les métiers et les organisations

 

 

 

 

 

CRF

1, allée du stade communal - B-5100 Jambes

T +32(0) 81 32 71 06 - F +32 (0) 81 32 71 92

info@crf.wallonie.be

Wallonie
Tous droits réservés. Réalisé par Newcom avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2020