Compas Information

Le burnout causé par les emails ?

 

 

Avec l’apparition du digital dans nos vies personnelles et professionnelles et l’augmentation constante du nombre d’emails reçus, il est de plus en plus difficile de lâcher prise par rapport au travail et de se déconnecter. Dès lors, l’apparition du burn-out pourrait en découler. Retour sur le lien entre emailing et burnout.

Des chiffres alarmants sur l’emailing

  • 205 milliards d’emails sont envoyés et reçus chaque jour dans le monde. Ce chiffre augmente de 3% chaque année ;
  • Un smartphone est consulté 150 fois par jour ;
  • Une consultation omniprésente des emails : 42% des Américains consultent leurs emails aux toilettes et 18% les lisent en conduisant ;
  • Les cadres et managers ont de moins en moins de temps pour « réfléchir » au quotidien. Les emails à traiter prennent beaucoup trop de temps au quotidien et empêchent les managers de mener à bien leurs tâches stratégiques.

Lutter contre le burn-out issu de l’emailing

Certaines organisations essayent de lutter contre cette tendance afin de préserver les salariés. Voilà quelques idées à prendre en compte ou à essayer.

Solution 1 : bloquer les serveurs hors des horaires de travail

Comme Volkswagen en 2011, il est possible de bloquer les serveurs pour éviter que les managers se connectent sur leur temps de repos. L’entreprise les a bloqués de 18h15 à 7h00 ainsi que le week-end.

Solution 2 : se couper du monde une matinée par semaine

Comme Intel, il est possible d’inciter les salariés à se couper de leurs boîtes de réception et de leurs téléphones une matinée par semaine. Le groupe électronique Intel a mis en place cette solution le mardi matin. Chaque adhérent à ce programme a donc eu une matinée ultra-productive par semaine.

Solution 3 : effacer les emails lors des vacances

Le programme « Mail on Holiday » est de plus en plus dans l’air du temps. Il permet d’effacer automatiquement les messages reçus durant les congés. Lors de l’effacement automatique du message, l’expéditeur est bien évidemment informé des vacances du salarié et de l’effacement de son email. L’email d’un collègue peut être donné afin de pouvoir traiter la demande.

Solution 4 : reconnaître le travail à la maison

BMW permet à ses salariés de noter les heures consacrées à répondre aux emails, en dehors du bureau. Les salariés peuvent aussi indiquer quand ils sont joignables (ou non) à leurs responsables.

Solution 5 : envoyer les emails en différé

Il existe des modules qui permettent l’envoi des emails en différé. En d’autres termes, vous pouvez gérer vos emails et y répondre à n’importe quelle heure et un module permet de différer les envois de manière automatique au lendemain matin afin de ne pas déranger le récepteur du message s’il ne s’est pas déconnecté.

Solution 6 : instaurer les journées sans emails

PriceMinister Rakuten France a instauré ce type de journée afin de sensibiliser ses salariés sur les vertus des pauses sans email. Du temps pour réfléchir, avancer sur des projets, faire du brainstorming ou avoir une idée brillante, etc.

 

Source :

https://blog.cibleweb.com/2016/04/11/burn-out-quand-le-digital-et-les-emails-sont-en-cause-102819943 

Toutes les brèves Brève précédente Brève suivante
DERNIER NUMÉRO

 

Ce onzième numéro présente le dispositif de la formation en alternance dans les pouvoirs locaux et provinciaux permettant d'intégrer un stagiaire en alternance au sein de son institution. Téléchargez le magazine.

VIDÉOS
L'alternance dans les administrations locales

Le saviez-vous? Les administrations publiques, et en particulier les administrations locales et provinciales, peuvent accueillir des travailleurs en alternance.

 

Sondage SONDAGE
Savez-vous ce qu'est l'Inbound Recruiting?