Compas Information

La méthode de la tomate

 

Vous pensez découvrir ici un cours de cuisine à destination des directeurs généraux et des RH de Wallonie ? Détrompez-vous, il s’agit bien d’un article traitant de ressources humaines ! De nombreuses théories fleurissent sur la toile et dans les ouvrages de gestion des ressources humaines pour favoriser l’atteinte des objectifs, la performance, l’efficience ou l’efficacité ; la méthode de la tomate en est un exemple. Le point sur cette technique pomodoro® apparue à la fin des années 1980.

 

Carte d’identité de la technique pomodoro®

La technique pomodoro® a été mise au point à la fin des années 1980 par Francesco Cirillo. Cette technique doit son nom au minuteur de cuisine en forme de tomate qui était utilisé par son concepteur pour mieux étudier à l’université.

Elle propose de travailler par cycle alternant des périodes de travail de 25 minutes, suivies de pauses courtes de 5 minutes et d’une pause longue de 15 minutes environ.

En quoi consiste cette technique ?

Partant du principe que les périodes de travail trop longues sont démotivantes, la technique consiste à se concentrer pleinement sur une activité pendant une période de 20 à 25 minutes, ni plus, ni moins.

Au-delà de cette période, le cerveau se déconcentre et a tendance à travailler plus lentement, moins efficacement, et cela résulte parfois dans le sentiment de ne pas avancer dans son travail. Il s’agit donc d’une technique simple, facile et efficace qui tient compte de nos capacités cérébrales afin d’augmenter notre concentration dans le but de multiplier les résultats.

En un mot, il s’agit d’une technique redoutable pour les plus procrastinateurs d’entre nous (retrouvez plus de détails sur les avantages de la méthode sur Le Manager Efficace).

Les étapes de mise en œuvre

Pour mettre en œuvre cette technique, il suffit de disposer d’un minuteur, d’un crayon et d’une feuille de papier.

Avant de mettre en œuvre cette technique simple, il convient de se concentrer sur sa principale difficulté : découper ses objectifs en sous-activités de 25 minutes.

Choisir une activité

Il s’agit donc de déterminer quelles activités doivent être réalisées et combien de temps (en combien de tomates) est nécessaire pour réaliser l’activité en question.

Enregistrer

Au terme des 25 minutes, il s’agit de détailler ce qui a été fait et d’indiquer si l’activité est finalisée ou pas ; cela permet de mesurer et de se rendre compte du temps passé sur un projet.

Évaluer

À la fin de chaque activité, il est important de consacrer quelques minutes à l’évaluation pour améliorer sa technique au cours du temps.

Conclusion

Du point de vue des concepteurs de la méthode, il s’agit d’une technique simple qui permet de lutter contre les burn-out, de concilier vie privée et professionnelle et d’apprendre à mieux gérer les distractions dans le cadre du travail.

 

Bélorgey P. (2014), La boîte à outils de la gestion du temps, Paris : Dunod.

Cirillo F. (2016), The Pomodoro Technique, http://pomodorotechnique.com/the-pomodoro-technique-3rd-edition/.

Dorchy A. (2016), Comment venir à bout de sa procrastination ?, Namur : 50 Minutes.

Richter M. 2015, aujourd’hui (et non demain), j’arrête de procrastiner !,Paris, Editions First.

 

 

Toutes les brèves Brève précédente Brève suivante
DERNIER NUMÉRO

 

Ce dixième numéro présente le principe du "80-20" permettant d'intégrer de la formation continuée dans l'évolution de carrière des agents. Téléchargez le magazine.

VIDÉOS
Le Principe de Peter

Dans un récent sondage, nous vous interrogions sur votre connaissance du principe de Peter... un concept semble-t-il méconnu des entités locales, peut-être en raison de son caractère un peu daté? Plongeons-nous quelques instants dans cette théorie éclairant la notion de (in)compétence au regard des organisations hiérarchiques.

Sondage SONDAGE
Connaissez-vous le système de l'alternance pour le secteur des pouvoirs locaux?