Compas Information

Les conflits, forcément destructeurs pour une organisation ?

La question de la gestion des conflits est à toutes les lèvres quand on parle des organisations contemporaines. Nombres d’analystes, de conseillers et de consultants ont développé des méthodes de gestion des conflits toujours plus innovantes. Toutefois, les conflits sont toujours abordés de manière négative. Cet article a pour objectif de revenir sur les caractéristiques que peuvent recouvrir ces conflits et les conséquences de ces derniers sur la performance des équipes qui ne sont pas toujours forcément négatives.

 

Les facteurs qui génèrent les conflits

Trois types de facteurs expliquent l’apparition des conflits

  • Les caractéristiques de l’équipe (taille, composition, diversité des fonctions,…) ;
  • Les caractéristiques de la tâche (complexité de la tâche et degré d’incertitude) ;
  • Les caractéristiques organisationnelles (norme, leadership,…).

Les types de conflits

Sur base de ces trois types de facteurs, différents types de conflits peuvent émerger. Certains auteurs différencient ainsi

  • Les conflits relationnels qui apparaissent quand il y a des incompatibilités interpersonnelles entre les membres d’une équipe qui peuvent être issues de différences de personnalité ou d’opinions/de valeurs divergentes ;
  • Les conflits de tâche sont des conflits cognitifs qui s’illustrent par des désaccords sur les tâches à réaliser, sur les enjeux et le contenu du travail ;
  • Les conflits de processus concernent la manière d’aborder le travail, par exemple la répartition du travail et des ressources ou encore le séquencement des tâches.

Si ces conflits peuvent apparaître de manière séparée, ils peuvent également s’entremêler.

Quelles conséquences

Les conflits relationnels ont un effet négatif sur la performance des équipes. Ces conflits produisent une certaine anxiété, ce qui nuit aux capacités cognitives de l’équipe.

Les conflits de processus induisent également des effets négatifs et destructeurs pour les équipes et l’organisation

Par contre, les conflits de tâche peuvent apparaître bénéfiques pour les organisations. Lorsque les membres discutent d’une tâche, en particulier en ce qui concerne les tâches non routinières, cela peut avoir un effet bénéfique sur l’organisation en augmentant la performance de l’équipe.

 

Retrouvez toutes ces informations dans l'article suivant:

Chédotel F., Stimee A. et Vignikin A. 2015 « Management des équipes projet : l’impact de la gestion des conflits et de l’improvisation organisationnelle sur la performance », Revue de Gestion des Ressources Humaines, 2 (96), pp.24-41.

Toutes les brèves Brève précédente Brève suivante
DERNIER NUMÉRO

 

Ce douzième numéro se propose d’aborder la question de la motivation à travers plusieurs perspectives. Un sujet qui déclenche toutes
les passions et qui suscite bien des débats. Téléchargez le magazine

VIDÉOS
L'alternance dans les administrations locales

Le saviez-vous? Les administrations publiques, et en particulier les administrations locales et provinciales, peuvent accueillir des travailleurs en alternance.

 

NOUVEAUTÉS
02/07/2019  |  Information
07/06/2019  |  Accompagnement
06/06/2019  |  
04/03/2019  |  Accompagnement
Sondage SONDAGE
Savez-vous ce qu'est l'Inbound Recruiting?